Un recrutement basé sur les habiletés

Publié par PoleEmploiLorraine le 16/05/2014 dans

France Transfo
Développée par Pôle emploi, la Méthode de recrutement par simulation (MRS) permet d’aborder autrement le recrutement. L’expérience et le niveau de diplôme ne comptent plus, seules les habiletés nécessaires pour occuper un poste de travail sont importantes. Une particularité qui a séduit France Transfo, filiale du groupe Schneider Electric, installée en Moselle et leader mondial dans la production de transformateurs électriques. « C’est une méthode de recrutement objective qui élimine les discriminations telles que le diplôme, l’expérience, le sexe et se base uniquement sur les capacités », confirme Virginie Zanin, directrice des ressources humaines. Expliquant : « Nous l’utilisons depuis 2007. Au départ, c’était parce que nous avions une grande vague d’embauches. 300 opérateurs à recruter en un an de manière efficace. Or, pour les opérateurs (manutentionnaires, bobineurs, cisailleurs, monteurs basse et haute tension…), c’est compliqué. Il n’existe pas de diplôme de l’Éducation Nationale. Il est difficile d’établir un critère de recrutement. Un ancien pâtissier peut faire aussi bien qu’un ouvrier d’usine automobile ». Pôle emploi a réalisé une étude de poste afin de définir les tests les plus appropriés pour les candidats. « Un échantillon d’opérateurs a été réuni afin de réaliser des étalonnages. Les tests reproduisent les habiletés dont les gens ont besoin dans l’atelier », développe Virginie Zanin citant un exemple : « Des tests ont été faits avec du fil à scoubidou pour simuler un câblage ». En 2013, 95 personnes ont été embauchées par le biais de la MRS. Un succès concrétisé par la signature tous les deux ans d’un contrat de service qualité entre Pôle emploi Hagondange et France Transfo. « Nous avons étendu le dispositif aux caristes », conclut Virginie Zanin.