Le sport en faveur de l'emploi

Publié par PoleEmploiLorraine le 17/12/2014 dans

Deuxième saison pour le forum « Un but, un emploi », organisé par l’ASNL (Association sportive Nancy-Lorraine), Pôle emploi Nancy Cristallerie, l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) et DLSI (intérim) dans le cadre de l’opération « Supporters de l’emploi ». Rendez-vous au stade Marcel Picot le jeudi 5 mars 2015, de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30.
Fruit du partenariat entre le football professionnel et la FDJ (Française des jeux), « Supporters de l’emploi » est un programme unique à ce jour dans le sport français. Véritable « plate-forme national du football professionnel en faveur de l’emploi », il regroupe divers projets initiés par les clubs, l’UCPF (Union des clubs professionnels de football), la LPF (Ligue de football professionnel) et la FDJ. « À Nancy, nous organisons pour la deuxième année consécutive un forum pour l’emploi, intitulé « Un but, un emploi », en partenariat avec l’ASNL, l’ADIE et DLSI », explique Pascal Gaugler, en charge du projet à Pôle emploi. « Avec DSLI, nous avions déjà entrepris des démarches en faveur de l’emploi, complète Aurélie Hennebert, responsable des partenariats nationaux et des séminaires à l’ASNL. Annonces pendant les matchs, emailing, page emploi sur le site Internet de l’ASNL, urne à Picot pour recueillir les CV… » Si l’ASNL et DLSI ont déjà organisé un forum ensemble il y a deux ans, le premier événement « Un but, un emploi » a eu une tout autre envergure. Organisé le jeudi 17 avril 2014, il a été marqué par la présence de trente entreprises et la tenue d’ateliers et de conférences sur la création d’entreprise, accessibles à tous. Des questionnaires de satisfaction ont été distribués aux 700 visiteurs (550 ont répondu). Résultat : 90 % des entreprises et 80 % des visiteurs se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits de l’opération.
 
50 entreprises attendues en 2015
« En 2015, nous allons mettre l’accent sur le contact avec les entreprises : près de 50 sont attendues pour recruter en direct. Le Medef, premier groupement d’entreprises national, sera aussi présent », glisse Pascal Gaugler. Pour constituer ce vivier, chaque partenaire a mis ses réseaux au service de l’intérêt général. « Nous avons contacté les entreprises en fonction des offres que nous avons », indique le chargé de projet. Si le stade Marcel-Picot a, à nouveau, été choisi pour accueillir cette opération, ce n’est pas par hasard… « Ça désacralise le côté « demandeur d’emploi », assure Aurélie Hennebert. Le contexte est différent, moins formel. D’autant que nous agrémentons le forum avec des animations, comme la venue des joueurs. » Pour la responsable, les clubs de football, qui multiplient déjà les initiatives sociales et participent au développement économique et au rayonnement de leur territoire*, sont des vecteurs de mobilisation idéaux. « Le foot parle à une grande majorité de la population, analyse-t-elle. Il est aussi le relais de valeurs essentielles et fait appel à de multiples ressources plébiscitées dans le monde de l’entreprise, telles que l’engagement, l’initiative et le respect d’un projet collectif. »
 
Stade Marcel-Picot, 90 boulevard Jean-Jaurès à Tomblaine
* La filière football professionnel représente près de 25 000 emplois dans l’ensemble de ses activités directes et indirectes, dont 5 000 dans les 40 clubs professionnels, qui sont autant de PME locales.